Duclair compte un maire communiste dans son histoire. Voici la destinée d'Auguste Engelhard...

Auguste Engelhard est né à Rouen en 1902 d'une famille originaire de Bouquetot. Horticulteur, c'est en 1930 qu'il s'installe à Duclair. Quand éclate la guerre, en 1939, ce père de sept enfants n'est pas mobilisé. On le retrouve cependant en juin 1943 comme lieutenant FFI lorsqu'il prend la direction d'un groupe de résistants qui se constitue entre Duclair et Le Trait. Arrêté une première fois, il est repris le 28 août 44 avec plusieurs de ses camarades par une unité blindée de l'armée allemande et laissé pour mort sur le terrain. Dès la Libération, Auguste Engelhard est membre de la commission administrative provisoire de Duclair puis nommé maire de novembre 44 à mars 45.
Jean-Louis Letellier nous a adressé ce document publié par Véronique Engelhard-Clément dans "Seine-Maritime de nos ancêtres avant 1960". Il s'agit là de l'investiture d'Auguste Engelhardt dans le siège de maire de Duclair à la Libération.





Durant son mandat, il fut amené à faire imprimer chez Pruvost cet avis:




Handicapé par ses blessures, Auguste Entelhard reprendra une activité professionnelle comme commerçant à Elbeuf puis horticulteur à Oissel. Retiré à Saint-Martin-du-Vivier, il y est décédé e
n 1967. Pour l'anecdote, l'une de ses filles était religieuse et se prénommait Marie-Austreberthe.




1945. 3e conférence de section du Parti communiste français à Duclair. Document communiqué par Jean-Raymond Legallet. M. Engelhard porte béret (n° 4)