Etienne Jean Baptiste MORAND 
(1773-1860)
L'honneur du canton

Dans le petit cimetière de Mauny, vous trouverez une stèle inattendue. Celle d'un marin de l'Empire...

Jean Baptiste Etienne Morand est né au Landin le 17 avril 1774 de Jean Morand, marchand fruitier et de Marie Thérèse Thuillier.

A 17 ans, il rejoint la Royale en 1790 et sert sur le Languedoc, le Nestor, le Galatée... Marin dans la Garde impériale, promu quartier maître, il pose sac à terre le 30 juin 1814. Dès lors, il vécut au Val-des-Leux où il reçut l'estime du châtelain, M. de Camps.

Resté célibataire, le vieux marin retraité est mort le 17 février 1860. Son voisin, Jean Pierre Philippe Jeanne, régisseur du domaine de Mauny déclara son décès en compagnie de David Lhermeroult, jardinier.




Passant, découvre-toi !


CI-GÎT
L'Honneur du Canton
Jean-Baptiste MORAND

DU VAL-DES-LEUX, MARIN DE LA GARDE
IMPÉRIALE  MORT À L'ÂGE DE 86 ANS LE
17 FÉVRIER 1860
LE BRAVE AVAIT ÉTÉ CITÉ DANS L'ORDRE DU
JOUR DU MARÉCHAL DUC DE BELLUNE
DU 1er JUIN 1810 À L'ARMÉE D'ESPAGNE.
 
Il a fait les Campagnes de Bologne, 
Prusse, Poméranie suédoise, d'Espagne de 1804 à 1812 & celles de Saxe & de France 1814.
Il était aimé et estimé dans sa Commune.
EXEMPLE À SUIVRE.

Son ami Mr A. de Camps du Val-des-Leux lui

fait élever ce monument.

La commune compte trois autre titulaires de la médaille de Sainte-Hélène :

DECONIHOUT Martin, 1792, soldat, 1er Rgt des Tirailleurs de la Garde, 12-01-1812 au 27-07-1814, a perdu deux doigts par congélation.

DELAMARE François, 1792, soldat, 2e Rgt de la Jeune Garde, 1813 à 1814, paralysé du côté droit. Indigent.

LEFRANCOIS Pierre, 1792, soldat, 55e de Ligne. Des 100 jours au 05-04-1817. Blessé à la main gauche. Indigent.