Marc Deluen


Qui sont Jeanne Burel, Marguerite Bonnefoy ou Marguerite Andrieu ?

Elles sont toutes les trois natives de Duclair au bon milieu du XVIIe siècle et font partie des 700 filles du Roy qui sont arrivées au Canada.

En 1666 Jean Talon alors Intendant de la Nouvelle France remarquait qu’au recensement de son pays, on dénombre 719 célibataires masculins de 14 à 40 ans pour seulement 45 filles célibataires de la même tranche d’âge.

Louis XIV envoya donc un millier de jeunes filles âgées de 20 à 30 ans et leur octroya à chacune le voyage et une dot de 50 à 200 livres.

La plupart des filles sont des célibataires d’origine modeste et issues de familles terriennes dont certaines sont orphelines ou veuves d’un premier mariage, ce qui n’ai pas le cas de nos 3 Duclairoises. Elles sont toutes volontaires et sont bien élevées.

Les deux premières embarquent sur « le Saint Louis » à Dieppe et arrivent le 25/9/1667 sur les rives du Saint Laurent alors que la 3e, (cousine de la 2e) embarque sur « l’Esperance » ou « le Nativité » pour arriver le 6/9/1673.

A leur arrivée elles sont prises en charge par les religieuses ou des familles pour s’adapter au climat et trouver un mari. Elles sont nourries et logées et concluent un contrat de mariage devant notaire avant de se marier dans les jours ou semaines suivants. Le premier contrat de mariage pouvait être rompu pour en refaire un autre avec un autre homme.

C’est ainsi que Jeanne Burel (fille de Daniel et de Anne Lesuisse) rompit son contrat de mariage le 21/10/1667 avec Pierre Lavoie et se maria le 3/11/1667 (acte ci-dessous) avec André Poutre (Soldat et cordonnier) et eut 12 enfants,

Marguerite Bonnefoy (dite Saint Foy , fille de Pierre et de Marie Andrieu ) épousa Jacques Achon et eut 2 enfants puis Claude Carpentier (charpentier) pour en avoir 10 autres . Elle décèdera le 14/11/1700.(acte ci-dessous)

Quant à la cousine Marguerite Andrieu ( fille de Guillaume et d’Anne Couillard ), elle eut 6 enfants avec Pierre Angrand (soldat ).

La population du Canada a ainsi triplé en 20 ans. Qu’en est-il après 12 générations ? On peut les considérer comme les mères du peuple Canadien Francais.

Beaucoup de Quebecquois, aujourd’hui à la recherche de leurs origines, ont dans leurs ancêtres une Fille du Roy et pourquoi pas une Duclairoise.

SOURCES

http://www.migrations.fr/700fillesroy.htm




HAUT DE PAGE