« Comment voulez-vous gouverner un pays où il existe plus de 300 sortes de fromage ? »
Charles de Gaulle

Les fromagers du canton de Duclair



Que vous soyez "tyrosémiophile" ou non, nous ouvrons ici notre collection d'étiquettes de fromage. Cliquez sur les images. Et sentez-moi ça...
De la fromagerie Dupuis, du Bas-Mauny...

Maurice Charles Dupuis est né à Vendôme, dans le Loir-et-Cher en 1874. Il s'installa d'abord comme fabriquant de fromages à Moulineaux, canton de Grand-Curonne, où il fut dispensé de service militaire en 1894, étant fils unique de veuve. Mais il fut tout de même appelé en novembre 1895 et fut soldat de 1ère classe au 28e RI jusqu'au 29 septembre 1896.
En 1903, Dupuis est porté sur la liste électorale de Moulineaux comme fabriquant de fromage au lieu dit la Vacherie. Par jugement du tribunal de commerce de Rouen en date du 16 mars 1903, Dupuis est déclaré en en liquidation. Mais il évita la faillite. En 1908, il est localisé au Bas-Mauny. Là, on le porte en 1913 sur les listes électorales en qualité de fabriquant de fromage. Il fera toute la guerre de 14 et ne sera libéré définitivement de ses obligations militaires qu'en 1922. Maurice Dupuis est maire de la commune de 1919 à 1927.

La maison Dupuis aura produit un  fromage appelé le "Bouille" vendu sur une feuille de platane et conditionné en caissette en bois. La chose va se tailler rapidement une belle renommée et faire les délices des Rouennais qui fréquentent la commune natale d'Hector Malot. On le déguste entre une matelote d'anguille au cidre et des douillons aux pommes. On l'emporte pour la semaine à Rouen...

L'entreprise comptera juqu'à cinquante salariés, près de la Seine. On exportera jusqu'aux Etats-Unis en passant par l'Italie, la Belgique.



   ... à Herselin & Cie

La fille Dupuis et son mari, M. Herselin, vont produire à leur tour nombre de fromages, dont du pont-l'évêque et le fameux "bouille". Certaines étiquettes seront modernisées au fil des ans par Garnaud, Angoulème. Nous en donnons les différents versions.





Le bouille est un fromage double crème à base de lait de vache, 60% de matière grasse, à pâte molle à croûte fleurie avec des touches plus jaunes, notamment sur le pourtour. D’un poids moyen de 500 grammes, il se présente sous forme d’un cylindre de 7 cm de diamètre. Son affinage dure deux à trois mois.

Aux début du XXe siècle, un certain M. Fromage eut l'idée de couper en deux le bouille pour le vendre avec pour slogan : "Le fromage de Monsieur Fromage".
Fabriqué par Herselin après la Première Guerre mondiale, ce bouille-là est  donc plus petite et un peu moins onctueuse.

Herselin sera le seul à posséder un code dans le canton : le 76 R. L'entreprise dépose encore trois marques en février 1935. A côté de la fromagerie est un élevage de 300 porcs nourris d'un mélange de petit lait et d'orge.
A la troisième génération, l'affaire familiale disparaît dans les années 1960.

Le bouille est repris par Lepetit dans l'atelier de fabrication de Saint-Macloux, dans le Calvados. Marque digérée en 1978 par Besnier. On retrouvera le bouille commercialisé sous la marque Lancelot. Il est aujourd'hui introuvable. La maison des fromagers fut transformée en crêperie...

A. Godalier, affineur à Duclair

Godalier porte le code 27 B. C'est celui de Gaillard & Chavel, Fromagerie de la Croix-Blanche à Authou, dans l'Eure.


Le Mesnil-sous-Jumièges


Fabricant et affineur situé au Conihout du Mesnil, non loin du Passage de la Roche. L'entreprise a été créée en 1988 par Patrick Sadones.


M. Gosse, à Duclair

Nous n'avons pas encore d'information sur cette entreprise


F. Decaux, à Yville-sur-Seine

Nous n'avons pas encore d'information sur cette entreprise


M. Decaux, à Yville-sur-Seine

Nous n'avons pas encore d'information sur cette entreprise


Dossier réalisé par Laurent Quevilly avec le concours de Jean-Pierre Hervieux
Source : La Bouille, perle de la Seine.



Adressez-nous vous aussi des images, des anecdotes...