AVIS DE RECHERCHE

Tout le monde se souvient du père Lapouque. Mais qui est-il vraiment ! Dans la littérature normande, du moins celle que nous avons consultée, nulle allusion, nulle représentation graphique. Et pourtant, il fait partie de notre culture.
Une chose est sûre : le père Lapouque est la variante normande du croque-mitaine connu un peu partout dans le monde sous de multiples formes régionales. Et ce, depuis la nuit des temps. Il est à distinguer du
père fouettard, convoqué simplement pour administrer la fessée. Le père Lapouque, lui, enlève carrément les enfants pour une destination qui n'est pas nettement précisée sur sa feuille de route.
Dans l'iconographie, le croque-mitaine classique utilise un hotte aux fins d'entasser sur son dos les enfants. C'est un peu l'anti-thèse du Père Noël. Notre père Lapouque, lui, utilise un sac de jute.
Quelqu'un, sur Wikipédia, avance cette définition : "le Père fouettard normand se nomme le Pé la pukk: franco-patoisé "Père la Pouque" (parent du Puck anglais)".
Ailleurs, sur le même site, on nous le fait dériver du norrois Poki.
Et nous qui pensions que pouque, venait tout simplement de pouche, prononcé à la normande pour désigner un sac !...

Le croque-mitaine est représenté dans les cartes postales anciennes. La plupart du temps avec une hotte. Il est fort rare de le rencontrer comme ici avec un sac.

Ce sac, c'est le seul détail de sa panoplie qui nous soit connue. A quoi ressemble-t-il, de quel type sont ses vêtements, s'exprime-t-il seulement ? On ne le sait guère...

Et puis, ou vivait-il le père Lapouque ? Je me souviens qu'à Yainville, on nous menaçait de son passage. Nous avions fini par l'assimiler au garde-chapêtre qui cheminait, Sente aux Gendarmes, avec ses bottes de caoutchouc et ses moustaches en chanvre. Ou encore à ces rémouleurs, vitriers ou collecteurs de peaux de lapins allant de porte en porte. Dans nombre de villages, certains personnages ont semble-t-il endossé à leur dépens la réputation du père Lapouque.
Jusqu'où étendait-il ses prérogatives, le père Lapouque, et sous quelle forme ? En avez-vous des souvenirs précis ? L'avez-vous rencontré dans vos lectures ? L'avis de recherche est lancé. Nous attendons ici les témoignages...