Qui aime l'abbaye de Jumièges et les verts paysages qu'elle domine en majesté aimera le personnage. Né en 1884 à Rouen d'une Jumiégeoise, Gabriel-Ursin Langé nous conte ici son enfance déracinée. Arraché tôt à la Normandie, il sera ballotté dans le sillage d'un fantasque marin au sang bleu. A la veille de la Grande Guerre, son voyage initiatique nous mène des Flandres françaises et belges jusqu'à Paris. Là, nourri de ses lectures, il va devenir la grande signature de quelque cinquante journaux et revues. Critique d'art reconnu, il vénère par-dessus tout Huysmans. Quand il rencontre dans la capitale de grandes plumes d'un mouvement littéraire normand en pleine effervescence.

C'est alors qu'il ressent un irrésistible appel de la terre natale. Tandis qu'il s'affirme comme un maître du naturalisme, Langé se prend à écrire et réécrire sans cesse sur le berceau de ses ancêtres : Jumièges. Évoquant foule de légendes, d'anecdotes, il nous brosse aussi de gracieux tableautins de Rouen, Caudebec-en-Caux, Boscherville, Le Havre... Taiseux mais si bon diseux, d'un style précis mêlé d'émotions, son œuvre est un chant d'amour pour la Normandie.

280 pages, 77 illustrations. 19€

Commander sur la Fnac - Amazon -  Ebay

On peut aussi commander l'ouvrage en librairie ou maison de la presse  en précisant le titre et l'auteur. Il est distribué par la Sodis...

Jean-Claude Rihal : Je viens de finir la lecture du livre de Laurent Quevilly (L’ANGE DE JUMIEGES) je vous le recommande, une merveille. Merci Laurent.

Dionys Langé : Je reste admiratif du long travail préparatoire de recherches diverses qu'a nécessité l'élaboration de ce livre tout autant que pour votre parfaite connaissance de ce milieu littéraire fort peu connu du grand public...
Mes remerciements encore pour le vibrant hommage rendu à mon père grâce à votre érudition tenace et votre amour de la Presqu'ile.






 


Haut de page