L'histoire En 1769, Jean-Valentin Vastey, un jeune paysan normand, part tenter fortune à Saint-Domingue. C'est alors la colonie la plus juteuse du royaume. Et la chance lui sourit bientôt. Il épouse la fille d'un riche planteur. On la dira liée à la famille d'Alexandre Dumas. Voilà Jean-Valentin à la tête de 80 captifs.
     Mais le vent tourne. Les mulâtres, les esclaves se soulèvent tandis que les blancs s'accrochent à leurs privilèges. Vastey côtoie Toussaint Louverture et fuit sa plantation en feu. Que deviendra-t-il, lui, le colon dont le fils épouse la cause des noirs ?
   A l'indépendance d'Haïti, ce fils connaît un destin fabuleux. Anobli, il devient la voix du régime et le conseiller du roi Christophe dont il partagera la fin tragique.  Le baron de Vastey laissa derrière lui des écrits enflammés contre le colonialisme. On le considère aujourd'hui comme le père de la  négritude.
Laurent QUEVILLY.
Journaliste, Laurent Quevilly, avait été impliqué dans la découverte des Mémoires d'un paysan bas-breton de Jean-Marie Déguignet. Avec Le baron de Vastey, il nous livre ici une saga familiale bâtie à partir des 70 années d'une correspondance retrouvée après qu'une Internaute ait consulté cette page. Depuis, ce livre a nécessité trois années de recherches entre Jumièges, Haïti, les archives d'Outre-Mer à Aix, l'île de Gorée au Sénégal, Cuba.... En Normandie, l'action se déroule essentiellement à Jumièges et Bacqueville-en-Caux mais aussi Duclair, Rouen, Hautot-sur-Mer, Dieppe ou encore Le Havre. Maintenant attention : ce n'est pas un roman. Nous avons voulu rester fidèles aux textes légués par les Vastey, jusqu'à leurs menus soucis domestiques. Ils sont par ailleurs confrontés à des événements d'une extrême complexité. Leurs lettres brossent en tout cas la vie quotidienne d'un planteur de Saint-Domingue, l'horreur de l'esclavage et apportent un éclairage inédit sur une grande figure de la révolution haïtienne.  Si le baron de Vastey est parfaitement connu dans les pays anglo-saxons où sont toujours réédités ses ouvrages, il reste paradoxalement méconnu en France. Voici donc sa toute première biographie.


Le baron de Vastey















On peut commander le livre sur :

La Fnac
Chapitre.com
(20,90 €, l
ivraison gratuite, délai 4 jours )

  Le livre est également proposé sur Amazon.fr, et bien-sûr l'éditeur, BoD, mais à des tarifs un peu moins avantageux. On peut le réserver aussi auprès de son libraire au prix de 20,90€.


Vous pouvez suivre la vie du livre sur la page Facebook du baron de Vastey.


Inscrivez-vous à "La lettre du baron"

Inscription désinscription


A voir aussi :  le site du baron de Vastey



Index des noms de personnes, lieux-dits, navires etc. contenus dans Le baron de Vastey, de Laurent Quevilly.



A
Michel Abautret, Acary de la Rivière (Henri-Dominique, vicomte d'), l'Acul, Adam (abbé), Jean Advenel, Afrique, l'Agathe, Agen, Aglaë, Aiguillon, Ailhaud, Aix-en-Provence, l'Aimable-Geneviève, l'Aimable-Rosalie, Aisne, Alicante, Jean-Baptiste Allard, Jean-Alleaume, Louis Alleaume, Louis-Valentin Alleaume, Pierre Alleaume, Allemagne, Allouville-Bellefosse, l'Alphonse, Alzire (esclave), princesse Améthyste, Amiens, Anneville, Aranjuez (traité d'), Ardennes (mont des), Anglesqueville (Antoine Dupont d'), Anglesqueville-sur-Saane, Angleterre, Angole, Angoumard (affranchis), Anjou (régiment, tuiles d'), l'América, Amérique, Amérique-sous-le-Vent, Amiens, Angélique Anquetil, Antilles, Arawaks, Françoise Arnaud, Arcahaie, Artibonite, Artois (régiment d'), princesse Athénaïse, Atlantique, Austreberthe (sainte), Rose Autin, Autriche.

B
Bacquet, Bacqueville-en-Caux, traité de Bâle, Antoine Baradat, Baratte (notaire), Barrieu, Dominique Bazin, régiment du Béarn, Beaubrun Ardouin, Jacques Beaufils, Bédoret (morne), habitation Beaumont, Dr Beaumont, Jean-Baptiste Belley, Berneval (fief), Balanquet (capitaine), Bastien (navire), Baudry-Delozières, Bauvais, Joséphine de Beauharnais, Jean-Louis Beaumontais, Beaunay (famille de), M. Begouen, Begouën-Demeaux (armateurs), Charles Belair, Bel-Argent, Belcour, Pierre-Guillaume Belhomme, Belle-Ile, Bellencombe, Bellenger (capitaine), Jean-Louis Bellier, Jean-Baptiste Bellon, Berger, Bermudes, Bernard (notaire), duc de Berry, Pierre Bertrand, Besançon, Jean Beyries, Jean-Baptiste Beyries, Jean-Auguste Biard, Biassou, Bienvenu Aumonet (frère), Marie Joséphine Hortense Biret, Birt, Blanchet, Blosseville, Bernard Bodinier, Bois-Caïman, Bois-des-Houx, Bois-Robert, Boisrond-Tonnerre, maître Boisseau, Napoléon Bonaparte, Pauline Bonaparte, Chris Bongie, Bordier (notaire), le Borée (navire), Boudet, duc de Bouillon, Dutty Boukman, Bourg-Achard, Bourlon (avocat), Jean-François Boyvin de Bonnetot, Alexis Boyvin de Bonnetot, Bordeaux, Boulineau (négociants), Bourg-Dun, Boutard (famille), Alain Boutard, Hippolyte Romain Boutard, Marin Boutard, Pierre Boutard, Auguste Bouteiller, Bouvier (officier), Boyer, Bréda (Toussaint, habitation), Brésil, Brest, Bretagne, Augustin-Jean Brulley, Bruneau (négociant), Buffon, Buzerin (témoin)

C
Cabeuil (famille), Nicolas-Louis Cabeuil, Cabot (huissier), François Cabut, Jean Cabut, Luc Cadet, Cadet, Cadix, Caen, Cagnon, Calix (affranchie), Calumet (mont du), Joseph Paul Augustin Cambefort, Dr Cambray, Canada, régiment de Cantabre, Cany (paroisse, commune, district), Cany-Berville, Canteleu, Cap-Français (auberge du Temps perdu, hôtel du Lion d'Or, rues Neuve, d'Anjou, de Penthièvre, des Religieuses, des Trois-Chandeliers et de l'Egalité, Saint-Pierre, du Morne-des-Capucins, du Vieux-Cimetière, marché Clugny, place d'Armes, place Royale, Champ-de-Mars, quai Saint-Louis, hôtel de la Couronne, rue Espagnole, la Fossette), Cap-Haïtien, Cap-Henry (Cimetière des Juifs, chemin du Mando), Capelle, Cappé, Caraïbes, Carlos IV, Jean Casimir, Pierre Casimir, Catineau Laroche. Caudebec-en-Caux, Caullier (capitaine), Luc Carré, Jean-Baptiste Carrier, Pierre-André Caudron, Caullier, Caumont, Marie-Anne Cauvin, Cellery (armateur), Aimé Césaire, capitaine Chanassis, Eléonore Chancy, M. Chandelier, régiment de la Charente, Alain Chaplais, Charles VII, Charles X, Charles Quint, Charleston, Charlet (capitaine), Charlot (esclave), Charmeraye (M. de la), Charret (habitation), Charrier (habitation, baron), Chatard, Chaulnes (hôtel de), Chausquet (de), Chauvel (armateur), David Chauvel, Chavannes, Chêne-à-l'âne, Chéreau, Chesneau, Le Chevalier de la Martre, Perrine Thérèse Chevolleau, Henry Christophe, général Claparède, Thomas Clarkson, capitaine Clémence, Clément (A.), Clérel (famille), Valentin Cléret, Clerveaux, Clieux (M. de), Clovis II, Michel Colin-Olivier, Christophe Colomb, Noël Colombel, Jérôme Combarieux, Anne Commare, le Comte de Mercy (navire), M. de Condé, Condorcet, Congo (prince du), Congos (ethnie), Coquevieille (récif), Corde-du-Mouton (récif), Corkburne (Guillaume Thimotée, comte de), le Colon du Havre (navire), Corneille (maison, écrivain), père Corneille, Corse, Robert Cossart, Côte-d'Or, Etienne Cottard, Couët de Montarand, Courtil, Joseph Crabère, Joëlle Creac'h, Crète, Crevin (veuve), Cuba, plaine du Cul-de-Sac.

D
Dalban (habitation), Antoine Dalmas, Danache, Nicolas Danger, Pierre-Jean Daspres, Marlène Daut, Davis, Antoine Alexandre Davy, marquis de la Pailleterie, Jeannette et Marie-Rose Davy, Debelle, Cécile Debœuf, Pierre Debœuf, Louis Debroca, Pierre Decaux, Deconihout (famille), Marie-Anne Deconihout, Decourt (habitation, famille), Decouyte, Delamarre (magistrat, armateur), Joseph Délide, Delisle (colon), Antoine Delisle, Demesvar Delorme, Djebou, Thomas Demonts, Dépouville, Guillaume Dernay, Desaulty (dom), habitation Descahaux, Descher (huissier), Michel-Etienne Descourtilz, général Desfourneaux, Charles-Antoine Deshayes, Bazille Desjardins, Pierre Desjardins, Julie Despeignes, baron Dessalines, Jean-Jacques Dessalines, Nicolas Dessirié, Désolée (plaine de la), Jeanthand Désormeaux, Michel-François Dinaumare, Doko (mornes du), Duclair (bourg, pâture du Catel, hameau de Maupas), Dieppe (ville, rue du Bœuf, rue du Chêne-Perché, rue du Pont, rue Saint-Jean, place du Marché-aux-Fruits, hôtel du Grand-Géant), Célestin Ducange, Ducheval (armateur), Serge Dolé, Duchien (colon), Yolande Dufresne, le Duguay-Trouin, Duguesclin, Duhoux (témoin), Dumas (habitation, morne), Alexandre Dumas, Alexandre Dumas fils, Angélique Dumas, Benoît Dumas, Césette Dumas, Elisabeth Mimy Dumas, Louis-Eugène Dumas, général Dumas, Louis-Pierre-Cyrille Dumas, Louise-Thérèse Dumas, Marie-Auguste Dumas, Marie Marthe Dumas, Pierre Dumas, Thomas Dumas, Laurent Dumesnil (veuve de), Dunkerque, Dupuy, Etienne Duquesne, Marie-Anne Duquesne, Juliette Durand, Louis Dolcé Durand, Oswald Durand, Paul Durand, Durosay, Marie-Anne Duval,

E
Ecosse (régiment), Egypte, Emile Eyma Jr, Ennery (quartier, église) Ennery (Victor-Thérèse Charpentier, comte d'), Esnambuc (Belain d'), Espagne, Jean-Jacques d'Esparbès, Espérance (navire), Estaing (amiral d'), Etats-Unis, Eudeville, prince Eugène, l'Euphrosine, Eure, frères Eustache (armateurs), Evreux.

F
Fatras-Bâton, Faucon (armateur), Fauconnet (négociant), Frédéric Fèbvre, Féger (négociant), général Ferrand, Ferrand de Beaudières, Guillaume Benoît Feuillet Lallemant, Marguerite Fillasse, Fini (saint), Fleury, Floride, Foäche (armement, négociant), Stanislas Foäche, Foix (régiment), Follen, famille Fontaine, Fontenelle, Jacques-François Fontaine, vicomte de Fontanges, Fort-Dauphin, Jacques Fossard, citoyen Fouet, France, Frezon, François (esclave), chevalier de Fréminville, Charles Froger, Dr Fronty.

G
Gabart, Gabriel (esclave), Alexandre Gaillard, Guillaume Gaillard, Jacques Gaillard père, Jacques Gaillard fis, Jean-Baptiste Gaillard, Marie-Marguerite Gaillard, Garonne, François-Thomas Galbaud, Gallifet (habitation, famille), Charles Gamot, Dom Garcia, Gardel, Garot, Gascogne (cadet de), Jean-François Gaston-Grollier, François Gaston-Grollier, Marie-Françoise Gaston-Grollier, Gaudon, Gauvin (armement), Gaulois, Pierre-Antoine Gentil, Georges (libre, habitation), Géorgie, Jean-Antoine Gevrouin, Gilly (négociant), Gingois (messire), Giraud, Gironde, la Glorieuse, Edmée Godot des Bordes, Gonaïves (paroisse, crête, rivière des), île de Gorée, Gosse (capitaine), Philippe Goujard, Michel Isaac de Gournay, Gragnon-Lacoste, Martial Grain, Gramont (capitaine, négociant), Barthélémy Gramont, montagne des Grands-Bois, Grandchamp (Poullain dit), Grandmaison, la Grange, abbé Grégoire, Grégoire (veuve), Grenier (abbé), Jacques Grenier, Marie-Catherine Grenier, Gressier de la Jalousière, Grande-île, Marie-Claude Gricout, Grimaldi (famille), Grollier (colon), Guillaume Grossetête, Michel Gruley, Guadeloupe, Guérande, Jean Guérault, capitaine Guérin, la Guinaudée.

H
Haïti, Hellot (A), Hardivilliers (négociant), Léonard Hareng, Harmange (négociants), Alejandro Harmann, William Harvey, Hatuey, Lubin Haudicourt, Haut-du-Cap, Hautot-sur-Mer (village, église Saint-Rémy), Hébert, Hédouville, Charles Henrion, Henry Ier, Henry II, l'Hercule, marquis d'Hermona, Jean-Pierre Hervieux, Heurteauville, Hispaniola, Honfleur, Hollande, Honoré III (prince de Monaco), dom Huard, Hugonin de Richeplaine, Adrien Hullay.

I
Ilet-à-Corne, Inde, Infant d'Angole (navire), Joseph Balthazar Inginac, Ingouville, Irlande (cavalier d'), Isigny.

J
André Jacquelin, Jacques (esclave, témoin), prince Jacques-Victor-Henry, Jamaïque, Jean (saint), Etienne Jean-Bart, Jean-François, citoyen Jean Louis, Jérémie, Jeannot, Jérôme dit Poteau,général Joachim, Jean Jonassaint, Jean-Baptiste (esclave), le Jersey, Jean Jourdain, Joux, Julie (esclave), Julien (frère), Jumièges, Jupiter (navire), Dr Justamon, Placide Justin.

K
Kerverseau, Kingston, Kutahié

L
La Barre-du-Mouchel, père Labat, La Bouille, citoyen La Chapelle, Pamphile Lacroix, La Croix-des-Bouquets, La Fayette, citoyen Laffite, Jeanne Lafont, La Garde (habitation), La Grande-Rivière, La Grenade, La Hougue, Charles Lamache, Lamahotière, La Marmelade (paroisse, église Sainte-Marthe, curé de, cordon de), Lambert (1 capitaine, 1 habitation, 2 avocats), Rose Lambert, Langlois (Jacques Henry), La Nouvelle-Flandre, La Petite-Rivière, Dominique Lapierre, Jean-Baptiste-Gabriel Larchevesque-Thibaud, Larivière, Arnold Laroche, Auguste Laroche, Céligny Laroche, Cloridan Laroche, Edelmonde Laroche, veuve Albaret, Evariste Laroche, Henry Laroche, Joseph Laroche, Max Laroche, Rophilier Laroche, Laruffie, capitaine Laurent, île de La Tortue, amiral Latouche-Tréville, La Trouble de Plaisance, Suzanne-Françoise de Launay, Laurent (esclave), Lavaux, Lavite, Louis Achille, comte de Laxavon, Marguerite Layer, David Le Baillif, commissaire Leblanc, Maurice Leblanc, Maître Leblond, Leborgne, Le Borgne, Jean-Jacques Lebourg, Le Bourgeois (famille, sergent), Le Boursier (capitaine), Nicolas Le Bouteiller, Le Chevalier de la Martre, général Leclerc, Le Conihout, Le Corail, Le Corail-a-Duter, Lecouteux (famille), Angélique-Rose Lecouteux, Etienne Lecouteux, Pierre-François Lecouteux, Le Dondon, Pierre Lefèbvre, Pierre Lefevre, Françoise Legaric, Catherine Legras, Marie-Anne-rose Legras, Le Gros-Morne, Jean-Thomas Léguillon, Le Havre (ville, Grand-Quai, bassin de la Barre), Nicolas Lejeune, Dominique Le Maire, Le Maistre (abbé), Le Mesnil-sous-Jumièges, Samuel Leonel, Lenormand (habitation), Léopard (navire), Le Passage, Félix Lepelletier de Saint-Fargeau, Le Quesnay, Nicolas Leroux, Pierre Lesourd, Marin Le Tellier, Lhanon, Libertat (Bayon de), Limbé, Limonade, Lisbonne, Simon Lizan, Alexandre Logane, Loiseau, Lombard, Londres, Long-Puits, Longer (capitaine), Adrien Pascal Lorcher, Michel Lorcher, Lorraine (François-Camille de), Lorsan, Lot, Louis XIII, Louis XV, Louis XVI, Louis XVIII, Louis-Philippe, Louise (esclave), Louisiane, Paul Louverture, Toussaint Louverture, Arsène Lupin

M
Macaya (chef congo), François Mackandal, baron Mackau, Charles Mackenzie, Thomas Madiou, Madrid, Magny (de), Magnan, Magre, Malembe, colonel Malenfant, Pierre-Victor Malouet, Charles Malo, Marie Anne (esclave), Marie Rose (esclave), Marcel (esclave), Jean-Yves Marchand, Josiane Marchand, Marcilly-sur-Seine, Maréchal de Mouchy (navire), Comte Mareschal de Bièvre, Marie-Catherine (affranchie), André Marescot, Marie-Françoise (libre), Marinette (esclave), Marne, Marquis de Liéveville (navire), Marseille, Henri Martel d'Ablemont, Martinique, Marie-Claude Martin, club Massiac, Matignon (Jacques de), M. de Maubielle, Mauduit (chevalier de), Adrien Mauger, Maurepas, Maître Maussallé, Mazères, Médée (navire), Franco Médina, Ménard, Dr Menude, le Mentor, Michel-Denis Mentor, le Mercure, Méry-sur-Seine, Thomas Metche, Antoine Métral, Mexique, Jean-Claude Michaut, Philippe Michaut, Milot, Alexandre Minguet, Mirabaroux, Mirabeau (vicomte de), Mirabeau-Tonneau, Mirbalais, Mirbeck, Miromesnil (navire), Miromesnil (Armand Thomas Hue de), Mogane, Gaspard Théodore Mollien, Mondongues, Montesquieu, Montreuil, Jacques Mopinot, Morange (négociant), Môre (Frère), Morin, Noël de la Morinière, Michel Mouchel, Mouttet (notaire), général Moyse, Charles Mozard, Mozambiques, Louison Muguet, la Musette, Denis Mustel, Gaspard Mustel, Pierre Augustin Mustel,

N
Nantes, Napoléon Ier, Nérac, Nérée (navire), François de Neufchâteau, Alfred Nemours, New York, Ney (maréchal), David Nicholls, Serge Nicolie, général de Noailles, Noé (comte de), Normandie (région, régiment, parlement de),

O
Odeluc (procureur), Vincent Ogé, Ogé mère, Ogeron (Bertrand d'), Olive (Charles Lienard de l'), Omonville, cavalerie d'Orléans, Henri Le Fèvre d'Ormesson, Louis Le Fèvre d'Ormesson, Ouanaminthe, Toussaint, comte de Ouanaminthe, François Oudard, Aimée Ouin, Désirée Ouin, Jean Ouin, Marie Félicité Ouin, Pierre Ouin, habitation Ouin-Vastey, Ouville-la-Rivière

P
Pacificateur (navire), Charles Henry Panié, Paparel (famille, habitation), Jean-Baptiste Paparel, Auguste Papillon, Papon, Paris (ville, rues St-Honoré, Florentin, de la Madeleine, de Lappe, Saint-Martin, des Martyrs, de la Loi, Richelieu, Montmartre, la Bastille, le Châtelet, place des Vosges, place Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie, cimetière du Père-Lachaise), Charles Parisot, Pas-de-Calais, Etienne-Denis Pasquier, Paul (sieur), Pavilly, Pays de Caux, Pécondon (notaire), Adrien Pelcat, Jean Penet, Père Cadet, Alixe Pérard, Le Père de famille (navire), Alfred Péron, Pérou, Perrodin (veuve), Petit-Saint-Louis, Petite-Anse, Philippe Pesquet, commandant Pesquidou, Pétion, Thomas Petit, Pétronille (libre), Philadelphie, père Philémon, Philibert (saint), René Philoctère, Picardie, Jean Pichon, Picolet (fort), Julien Picot, Jean-Baptiste Picquenard, M. de Piémont, Pierre (libre), Fabien Pillet, Pimare (capitaine), Pincemaille, Pinchinat, Plaisance (paroisse, église Saint-Michel), Pointe-à-Pitre, Poisac, Poitier (colon), M. de Poitou, prince de Poix, Dr Polony, Etienne Polverel, Pont-de-l'Arche, Porgueroult (frères), Port-au-Prince (ville, rue des Capitaines), Port-de-Paix, Port-Liberté, Port-Margot, Portugal (argent du), Nathalie Pouchin, Cécile Poulard, famille Poullet, Jean-François Poullet, Poulpry de Killas (comte), Marie-Louise Pourcin, Prévot, Prince-Franc (navire), Providence (navire, quartier), Prusse.

Q
Quartier-Morin, Jean-François-Tranquille Quenouille, M. Quérou, Laurent Quevilly, Marie Anne Marguerite Quiquehan

R
Pierre Rabequin, Jean Racine, citoyen Ragon, Ragueneau de la Chainaye, général Ramel, Ravine-Blanche, Raymond, abbé Raynal, Max Relouzat, Agnès Renault, René, Renommée (navire), Claude Ribbe, général Richard, Jean-Claude Richard, Rigaud, Marie-Jeanne Rigault, Riswick (traité de), Robespierre, Rochambeau, Rochefort, Roquigny (fief), Rohan (régiment, prince de), Romains, Paul Romain, Casimir-Elysée Romain, Rosette, Rossignol (officier), Philippe Rossignol, Rouen (ville, rues aux Ours, Sainte-Croix-des-Pelletiers, Grande Rue, de l'Ecosse, place du Vieux-Marché), Roufillier, Roume, Roumois, Rousseau, Routier (habitation, mineurs), M. de Rouvrai, Odette Roy-Fombrun, Pierre Roux, Daniel Rozée.

S
Sabourin, Jean-Simon Saffray, Marguerite Saffray, Thomas Saffray, Vivien-Marie Saffray, Estimable Saintanio, Saint-Domingue, Saint-Léger, M. de Saint-Macary, Saint-Malo, Saint-Marc, Saint-Mars (fief), Saint-Méry (Moreau de), môle Saint-Nicolas, Saint-Pierre-de-Varengeville, Joseph Saint-Rémy, Saint-Simon (abbé de), Saint-Valery, Sainte-Anne (navire), Sainte-Hélène, Sainte-Lucie, Sainte-Marguerite-sur-Duclair, Louis Sala-Molins, Sans-Souci (chef rebelle, palais), Santiago-de-Cuba, Santo-Domingo, Emile Savalle, Savannah, Victor Schoelcher, Scie (rivière), Seine (fleuve, vallée), Seine-Maritime, habitation Sencey, Sénégal, la Seringue, baron de Sévelinge, M. Soleil, Solignac (capitaine), Léger-Félicité Sonthonax, Sophie (esclave), Agnès Sorel, Nicolas Sorel de la Boissaye, Jules-Victor et Marguerite-Jeanne-Nathalie Sorel de la Boissaye, Sorbier, Sourbiès (négociant), Soudry, Spartacus, Suisse, Sulles (sieur), Sully, Sully Moreau, Survit (habitation), le Swift-Sure.

T
Tamise (navire), Taïnos, Télémaque (esclave), Terre-Neuve, Jean-Jacques Thalès, Thuillier, Thémis (navire), Jacques Thibau, Jean Thibaut, Thiouville, Thomas (agitateur), Pierre Thomas (libre), Thorigny (sieur), Tiennette, le Titanic, Tonnelle (Jean-Baptiste-Mathias Decourt de la), Tombarel, Toulon, Touraine (régiment de), famille Toutain, Daniel Trézel, Trois amis du Havre (navire), Trompeuse (récif), Tous-les-Mesnil (château), commune de Toussaint-Louverture, cy-devant Ennery, Tovar, Marie-Charlotte Tréville, Valentin Tropinel, Trou-Dondon, Trou-du-Soldat, Catherine-Jeanne Truchot de Castonnet, Turpin (habitation), Tuvache

U
Uranie (navire), Uzech (Jean-Baptiste Auspice du Garric d')

V
Pierre de Vaissière, Valentin (esclave), Pierre de Vallée-Josse, Vallon (Laurent-César Blondel des), John Vandercook, Pierre-Antoine-Modeste Varanguien, Amélie Vastey, Aricie de Vastey, Augustin Vastey, Benjamin Vastey, Benoni Vastey, Catherine Vastey, Innocent-Léo Vastey , Jacques Vastey, Jacques-Valentin-Pompée Vastey, Jacquot Vastey, Jean Vastey, Jean-Louis Vastey, Jean-Pierre Vastey, Jean-Valentin Vastey, Joseph de Vastey, Léopold Jacques Valentin Vastey, Léonce de Vastey, Louis Vastey, Louis-Marie de Vastey, Malvina de Vastey, Marie-Anne-Rose Vastey, Marie-Anne-Elisabeth Vastey, Marie-Claire-Malvina de Vastey, Marie-Marguerite Adélaïde Vastey, Marie-Rose Vastey, Michel Vastey, Philippe Vastey, Pierre-Jean-Valentin Vastey, Pierre-Valentin Vastey, Pompée-Valentin Vastey, Richard Vastey, Valentin Vastey, Valentin-Pompée Vastey, Georges Vatey, Joseph Vatey, Vaudreuil (comte de), Jean Vauquelin, Vaurouy (paroisse, château du), Venant de Charmilly, J. Verschueren, Vergne (témoin), Vergniaud Leconte, André Vernet, Angélique Louise Verneuil, Vertières (habitation, bataille), Viel, Vienne (rivière de), général Vilatte, Ville du Havre (navire), M. Vincent, Denise Vincent, famille Virvault, Vitry-sur-Marne, Félicité Vivien, Louis Vivien.

W
William Wilberforce, Adam Williamson , baron de Wimpffen

Y
Capitaine Yvernès, Yvetot, Yville

Z
Zabette (esclave)
Bonus track Si dessous, nous reproduisons un article aujourd'hui caduque mais qui a provoqué la découverte de la correspondance de la famille Vastey voici quelques années..
C'est fin 1768 que Jean-Valentin Vastey quitte la Normandie pour l'île d'Hispaniola, rebaptisée Saint-Domingue. En Normandie, à Bacqueville-en-Caux, il laisse derrière lui un frère, Pierre-Valentin, avec qui il va correspondre régulièrement. A la mort de ce dernier, les échanges épistolaires se poursuivent avec le fils du défunt.

Une tradition veut que Jean-Valentin, en épousant une Dumas, soit le grand-oncle du romancier français le plus lu au monde. Nous répondons à cette question dans le livre. Voici en tout cas quels sont les liens entre Haïti et Alexandre Dumas...


La plus riche colonie du royaume


Au cours du XVIIIe siècle, quelque 30.000 colons viennent grossir les rangs de leurs compatriotes dans cette jeune colonie esclavagiste disputée par Espagnols et Anglais. On compte jusqu'à 800 sucreries dans le pays, 500.000 esclaves...

Dans la torpeur tropicale où règne un ordre implacable, Jean-Valentin séjourna d'abord à la Marmelade. Et là, il épousera une créole, Elisabeth Dumas. Le nom ne vous dit rien ? Si, c'est bien celui de l'un de nos plus grands romanciers...


La place centrale de Jérémie porte aujourd'hui le nom des Dumas.

Les Dumas

Alexandre-Antoine Davy, marquis de la Pailleterie, est un aristocrate au blason passablement terni. Il se consume dans sa gentilhommière de Bielleville-en-Caux, près Bolbec. Tandis qu'à Haïti, ventrebleu, son frère Charles se frise les moustaches dans son opulente plantation. Alors, il se décide à le rejoindre. Quand ? Les dates divergent. Ecoutons d'abord Alexandre Dumas, son petit-fils.

"Je ne sais quelle brouille de cour ou quel projet de spéculation détermina mon grand-père à quitter la France, vers 1760, à vendre sa propriété et à s'en aller fonder une habitation à Saint-Domingue. En conséquence de cette détermination, il avait acheté une immense étendue de terrain, située vers la pointe occidentale de l'île, près du cap Rose, et connue sous le nom de la Guinodée, au Trou-Jérémie. C'est là que mon père naquit de Louise-Cessette Dumas, et du marquis de la Pailleterie, le 25 mars 1762. Le marquis de la Pailleterie avait alors cinquante-deux ans, étant né en 1710..."

Dumas était un excellent romancier. Mais un piètre chroniqueur familial. Car voici la vraie saga des Davy. Trois frères au départ militaires...

1732.
Charles Davy de la Pailleterie s'installe à Saint-Domingue pour exploiter le sucre, le tabac et l'indigo.

1738.
Son mariage lui apporte une nouvelle sucrerie. Cette année là, Alexandre-Antoine le rejoint à Monte-Christi. Mais son oisiveté exaspère...

1748.
Les dettes de Charles sont à leur comble. Il menace son frère aîné. Qui s'enfuit en prenant trois otages : Rodrigue, Cupidon et... Catin. Et comme Antoine-Alexandre a disparu, on le croit mort. Ou est-il ? Loin d'ici, à Jérémie. Là, sous le pseudonyme d'Antoine Delisle, Alexandre-Antoine acquiert une terre, revend ses trois esclaves et achètera la belle Marie Cessette à M. de Maubielle, dit-on. On se perd on conjecture sur son origine. Calixthe Beyala, écrivaine camerounaise la donne originaire du Gabon. Son nom dériverait de Dûma, Diginité en langue Fang. D'autres assurent que ce patronyme lui vient des négriers qui la capturèrent. D'autres encore ne voient en ce nom que le fait qu'elle habitait un mas.Quant à Debrunner, il lui donne une origine yorouba ou dahoméenne. Qui dit vrai ?

1753.
Depuis belle lurette, Charles a renoncé à retrouver les fugitifs. Son domaine s'est encore agrandi avec la sucrerie de la Mare-à-l'Oie. C'est un colon qui règne sur quelque 190 esclaves, 200 animaux qui lui permettent de vendre pour 200 000 livres de sucre.
Mais, souffreteux, Charles regagne la France. Son frère aîné étant porté disparu, il se pare de son titre de marquis. Fréquente la cour. Et dépense sans compter.

1760.
Charles monte une société de commerce triangulaire. Il va bientôt acheter deux navires pour transporter des nègres de Sierra-Leone à Haïti.

1762.
Le 25 mars, à Jérémie, dans la maison d'Alexandre-Antoine appelée Madère, Cessette accouche d'un premier enfant. Il s'appellera Thomas Alexandre. Fils de noble. Né esclave...
Des enfants mulâtres, il y en aura encore trois : Adolphe, Jeannette, Marie-Rose...

1763. A bord de l'un des navires de Charles, une mutinerie éclate et l'équipage copule avec les femmes esclaves. Scandale ! Avec la bénédiction du Roi,  Charles vient de marier sa fille au compte de Maulde et installer son gendre au château de Bielleville.Voilà qui fait désorde...

1771. Charles revend sa propriété du Gâtinais et retourne à Saint-Domingue. Il y meurt d'une crise de goutte deux ans plus tard. Couvert de dettes. La même année, impliqué dans un trafic d'armes, Louis, le frère cadet, disparaît à son tour.

Dernier survivant des frères Davy, Alexandre-Antoine sort de sa réserve à Jérémie. Il entend récupérer les biens familiaux en Normandie.



Mais d'abord, comment réunir l'argent du voyage ! Tout simplement en revendant ses enfants. Et il trouve preneur en la personne de M. Caron. Avec clause de rachat. Mais est-ce la vérité ?

Le démenti de Dumas

Alexandre Dumas contredit cette version. Pour lui, Davy aimait profondément sa femme qui gérait la maison.
Après la mort de Marie-Cessette, en 1772, la propriété perdait chaque jour de sa valeur. Il se résolut à la louer et regagna la France avec son fils vers 1780. On est loin de la réalité.
14 décembre 1775. Débarqué du "Trésorier", Alexandre-Antoine descend dans une auberge du Havre. Et fait venir à lui le curé de Bielleville : " Je suis Alexandre Davy de La Pailleterie, votre marquis, celui que l'on disait mort. "

Le comte de Maulde doit s'incliner. Mais fait mener une enquête à Saint-Dominque. Qui lui rapportera la vérité. Le conflit financier entre les Maulde et les Dumas durera encore longtemps...

En attendant, notre marquis vend la Pailleterie pour 100.000 livres et une rente viagère de 10.000 à verser chez un chirurgien de Bolbec. Le voilà riche. Fin 1776, il use de sa clause de rachat et fait venir son fils préféré, Thomas, sous le pseudonyme de Rétoré. Mais le marquis fait scandale en s'affichant avec une maîtresse de 20 ans. Il quittera Bielleville pour Lisieux. Là, Davy fait épouser son amante par un jeune compagnon. Quand la femme accouche, c'est un parain mulâtre qui paraît à l'église : Thomas Rétoré ! Bouche bée des paroissiens...

On retrouve père et fils en cavale à Bernay. Puis à Saint-Germain-en-Lay. Le jeune homme va recevoir une éducation, goûter à la vie parisienne, suivre son père dans ses tribulations libertines. Jusqu'à leur brouille. Car, le 2 juin 1786, notre marquis décide d'épouser la bonne, Marie Retout. Une rivale pour le jeune garçon.


Thomas s'engage immédiatement dans l'armée et prend pour nom de guerre celui de sa mère: Dumas. Il a alors 22 ans. Douze jours après son engagement, le vieux marquis trépasse. Une bataille juridique s'engage. Thomas-Alexandre finit par vaincre sa belle-mère qui cède " tous les droits de propriété sur Marie Césette, négresse, mère dudit Rétoré, sur Jeannette et Marie Rose, créoles, filles de ladite Césette et soeurs dudit Rétoré. "
Belle victoire. Car Marie Cessette est morte depuis longtemps.

Le premier général noir
Le voilà riche, Thomas Alexandre. Dragon de la reine... il a trois amis ! De quoi inspirer un roman. Ce sera plus tard Les trois mousquetaires.
La révolution. Les campagnes. Les victoires. Dumas est le premier général de couleur dans toute l'histoire des armées d'occident. En 1802, retiré sans le sou à Villers-Cotterêt, méprisé de Napoléon, le voici père d'un garçon : Alexandre Dumas.

Mais revenons à notre Jean-Valentin de Jumièges. En 1777, il épouse Elisabeth Dumas. Pour leurs descendants haïtiens, il s'agit d'une sœur de Marie Cessette, la compagne du marquis.









Lire nos pages spéciales

Réagir à cet article



Haut de page