Quels furent les curés de Ste-Marguerite au fil des siècles ? Aidez-nous à compléter la liste.


Pierre Escoulant. Chanoire de Rouen, maître ès-art en 1454, il fut curé de Ste-Marguerite de 1463 à 1489, année de sa mort.
Il légua ses ouvrages à la bibliothèque de la cathédrale de Rouen. Ses héritiers furent ses neveux, Jean, André et Guillaume dits Meslin.

Pierre Pasquin. 
L'église de Sainte-Marguerite conserve sur ses murs l'inscription obituaire suivante : « Lan de grace mil cinq cens trente cinq, le XXIIIe jour dapuril aprez Pasques, messire P(ier)rez Pasquin, pbre natif de la parroisse de Saincte-Marguerite-sur-Ducler, fonda une basse messe a estre perpetuellement dicte et celebree en ceste presente eglise, fondée / de Madame Saincte Marguerite par ch(ac)un moys, premier jour de vendredi, par le cure ou vicaire en lad. egl(is)e moyen(nant) la so(mm)e de XLVII S. VI d. t* par / ch(ac)un an a prendre sur tous ses biens jouxte les l(ettr)es de ce f(ai)ctes et passees devant Collenet, bac(hel)et et Guilemme du long, tabellio(n)s en la viconté et sergenterie de Caudebec lan et jour dessus d(its) ».

Olivier Challumeau, conseiller et aumônier du Roi, 1597. Son frère Mauxe était chanoine en l'église d'Evreux.

Benjamin de Normanville. Le 12 septembre 1641, M. Ridel, présente au Chapitre, de la part de l'archevêque, une douzaine d'extraits imprimés de la sentence donnée contre Benjamin de Normanville, curé de Sainte-Marguerite-sur-Duclair. 

On voit, dans l'église une inscription de 1649 relative à une fondation de « honorable homme Jean Cresté, arpenteur », lequel y a affecté 70 livres de rente.

Philippe Lefebvre. Il résigne le 1er septembre 1681.

Gilles Bonnet de Grandchamp
lui succède.

Louis Dolivier. Il résigne le 3 février 1686.

Daniel Poret de Boisandré,
du diocèse de Sées, le remplace. Il est mort en fonction le 14 janvier 1709. Il laissa après lui maître Guillaume Rivière, prêtre vicaire de la paroisse.

Charles Robert Lucas.
Il eut Demahière pour vicaire.
Le 7 novembre 1716, Charles-Robert Lucas fut mis en possession du canonicat de Vincent Du Busc, en faveur de qui il avait résigné la cure de Sainte-Marguerite-sur-Duclair.

Louis Vincent Dubusc
. Fils de Vincent Dubuc et Jeanne Racine. Il est mort ici le 4 novembre 1748.
Il eut Jean Blie pour vicaire qui  mourut à 57 ans le 12 janvier 1759, fils de feus Michel Blie et Françoise Levaillant.

Augustin Mongnot.
Il est décédé ici le 17 mai 1777 à l'âge de 68 ans.

Pierre Saquespée
. Il eut Deloiselière pour vicaire. Il est mort à 60 ans le 7 mai 1789 et fut inhumé le lendemain avec le concours des abbés Dieul, curé de Mauny et Lévêque, curé d'Epinay.

Louis Bonnaventure Sallentin.
 Né le 4 octobre 1757 ; figure au tableau des pensionnaires ecclésiastiques du 19 pluviôse an 4 ; perçoit une pension trimestrielle de 200 francs. Il est mort le 21 février 1797 avec les titres de curé est d'instituteur. Il avait 39 ans et fut inhumé le lendemain. Les témoins de son décès furent Jean-Baptiste Roger, 50 ans et Jean Saillard, 40 ans, tous deux cultivateurs.
Il eut Nicolas Lendormy pour vicaire. Celui-ci a prêté le serment prescrit par le roi du 26 décembre 1790 en séance publique à Duclair le 7 ventôse an 7.

Pierre Bonnaventure Houel, prête serment en 1802.

Prosper Leroux, né à Louvetot le 3 décembre 1796, ordonné le  le 17 juin 1832, a été appelé à desservir d'abord la paroisse de Touffreville-la-Càble en 1832, et ensuite celle de Sainte-Marguerite-sur-Duclair de 1836 jusqu'à sa mort survenue en 1870. Il eut pour vicaire l'abbé Forthomme nommé curé du Mesnil en 1869. Antoine Minet succéda à Forthomme de 1869 à 1871 et partit pour Saint-Nicolas-du-Havre.

Bénard,
nommé en 1871, était curé d'Auberville-la-Renault. Il fut nommé curé de Fontaine-le-Bourg en 1880.

Thomas Louis Léon Laurent.
 Curé du Vieux-Manoir, nommé ici en 1881, parti pour la cure d'Oissel en 1890.

Henri Damase Hazé.
Nommé en 1890, alors premier aumônier de l'Hôtel-Dieu de Rouen. Il mourut à Rouen en 1895, toujours curé de Sainte-Marguerite. Il est l'auteur d'un recueil de pièces inédites pour orgue et harmonium.

Louis-Alexandre Fressard
Ordonné en 1886, nommé en 1895 après avoir été professeur à Join-Lambert puis vicaire à Sainte-Madeleine.

Henri-Marcel Montier
1907-1910. Il était auparavant curé de N.D.-du-Havre. En 1910, il fut appelé à fonder la paroisse de Sainte-Cécile du Havre.

Charles Patou
1910-1938. Il fut d'abord vicaire de Saint-Léon du Havre puis curé de Saint-Riquier-en-Rivière...

René Louis Marie Harry
1939 Il était auparavant curé de Freneuse.