Nombreux étaient les marins dans le canton de Duclair. Mais quels étaient leurs navires. Tentative d'inventaire de l'armement maritime...

Page en chantier...


Au temps des Gaulois existait déjà un passage d'eau à Jumièges qui, étant moins exposé aux courants, s'accompagna d'un port et d'un chantier de construction navale attestés dans de nombreuses chartes.

1391, contrat pour la construction d’un bateau : Jean le Caron et Pierre le Cavelier de Saint Martin sur Croisset s’est ensemble et l’un pour le tout à ce que ils feront un batel et rendront tout prest la Magdeleine prochain avenant ou de dans huit jours en suivant à Jean Boutard de la paroisse de Jumièges et à Marguerin le Blout bourgeois de Rouen de 28 pieds de long...

1452 : Raoul de Conyhoult l'ainsné, aagié de LXV ans, qui aucunes foiz s'est meslé de marinier en la mer et en la riviere de Seyne. Enquête sur Port-Jumièges : 


Nous avons déjà recensé les navires et marins de Jumièges qui pratiquaient la grande pêche au banc de Terre-Neuve au XVIe siècle

On ne compte pas les lieux de constrution sur les rives de la Seine : Aizier, Duclair, Yainville, Jumiges, Le Mesnil, Rouen, Honfleur, Quillebeuf, Caudebec, la Vacquerie, Graville, Vatteville, Eauplet...
A Guerbaville était le chantier Rivette en 1820. A Dieppedalle Tournache. Au Val-de-la-Haye Agasse, Guerrier... De la fin de l'ancien régime et aux premiers jours de la Seconde République, voici un petit aperçu des navires lancés pour les marins du canton. et de quelques marins embarqués ailleurs...


ANNUAIRE DE L'ARMEMENT DU CANTON DE DUCLAIR


Sous l'ancien régime
Les archives en ligne sont lacunaires pour l'ancien régime et concernent les années1744, 1764-1775. L'origine géographique des propriétaires est rarement précisée. On voit que les chantiers de Dieppedalle et du Val-de-la-Haye sont déjà très actifs. Villequier dans une moindre mesure.

Louis Dupard. Né le 2 septembre 1704 à Jumièges, décédé le 21 février 1772 à Jumièges, à l’âge de 67 ans fut laboureur-marinier-batelier-capitaine de gribane.

1744 :  Jacques Cléret, de Jumièges, est maître du Saint-
Pierre affecté au petit cabotage du port de 6 tonneaux,  il a Pierre Delametterie pour matelot. Jacques Baudry, de Jumièges,  est matelot à bord du smack le St-Paul de Rouen construit en 1768 en Hollande, 80 tonneaux, Baré et Cie, petit cabotage à touques, commandé par André Montreuil.
1745: Etienne Duquesne, de Jumièges, 34 ans, est maître de L'Espérance, du port de 6 tonneaux, Jean Duquesne, 21 ans, est son matelot. Il est remplacé le 1er septembre par Thomas Hucher, de Jumièges, en décembre par Pierre Virvaux, rejoint par Antoine Cabut, mousse de 15 ans. On retrouvera Hucher matelot sur le smack Les Noces de Cana, Maître et Cie, Rouen. 80 Tx, naviguant jusqu'à Touques.
En 1746 Nicolas Bouchet, de Quevillon, 21 ans, est novice sur le brick L'Espérance, construit en 1732 en Hollande, 70 tonneaux, petit cabotage. On le retrouvera à bord du smack La Montagne, 60 tx, construit en Hollande en 1731, armé au petit cabotage et commandé par Ruette, de Sahurs.
Pierre Grout, de St-Georges, est capitaine du brigantin le St François St Georges, de Rouen, petit cabotage, construit à Rouen en 1740, 90 tonneaux. Henry Grou, 17 ans, est son mousse. Pierre Grulé, matelot de Jumièges, 40 ans, devait embarquer à bord., il optera pour le brigantin Le cerf volant, 30 tonneaux, commandé par Robert Durand, de Rouen, pour le compte du sieur Fenet et Cie. Puis on le trouvera à bord de la gribane La Catherine, 75 tonneaux, Cottard et Sté., naviguant au petit cabotage jusqu'à Dive.
André Chamblan, 19 ans, de Jumièges et et Jean Baptiste Capelle, de Duclair, sont matelots à bord de la galiotte La Marie Marthe Françoise construite à Rouen en 1742, 120 tonneaux, appartenant au sieur Leroy et Cie, cabotage, Chamblan embarquera le smack Les Trois frères de la Victoire, 90 tonneaux, construit à Rouen en 1745, naviguant au petit cabotage jusqu'à Dive.
Laurent Levillain, 38 ans, de Jumièges, commande le smack L'annonciation de Marie,60 tx, appartenant à Pierre Léger, voyage jusqu'à Calais au petit cabotage. Jean-Baptiste Capel, de Duclair fait partie de l'équipage.
André Chamblan de Jumièges 19 ans est novice sur le smack L'Amitié couronnée, 90 tonneaux, commandé par Pierre Quibel, du Val-de-la-Haye. Pierre Goguain, de St Georges, est membre de l'équipage.
François Chéron, de Berville, est propriétaire de la Marie-Madelaine, 8 tonneaux, qu'il commande à l'occasion.
Pierre Carpentier et Jean-Bapstiste Legrand, d'Hénouville, sont matelots à bord d'une autre Marie Madeleine, 12 tonneaux, construite à Dieppedalle en 1726 et appartenant au sieur Babois et autres.
Jean LeRoux, de St Georges, matelot sur la gribane L'Angélique, de Lefort et Cie, de Rouen.
Jean-Baptiste Lametterie, novice de 16 ans, embarque en septembre 1745 et débarque à Jumièges le 5 juillet 1746 sur le smack Le Voilier, construit en 1734 en Hollande. Maître et Cie de Rouen, maître Langlois d'Honfleur. Navigue à Touques.
Christophe Le Bulot, 73 ans, maître de La Fontaine, commande le St Michel, 6 tonneaux; pour Maître et Cie, de St-Pierre-de-Manneville. Il est remplacé en mai 46 par Robert Trouvé, 70 ans, d'Ambourville.
Jean Levillain prit le commandement du smack L'Annonciation de Marie, 60 tonneaux, construit en 1738 en Hollande,  le 1er juillet 1746. Il demeurait à Rouen.

1765. Le sieur Renoult, du Trait, possède des parts dans la gribane St Michel, construite à Dieppedalle. 15 Tx. Elle fut démolie en 1773.
1766 Marin Lemoine, fils d'un journalier et de Marie Madeleine Celllier, né le 18 juin 1852 à Bardouville.
Pierre Deshays, 26 ans, fils d'Antoine, maître de bateau et de Marie Françoise Testy, Anneville.
Adrien Legrand, nafit de Mauny, 30 ans, demeure chez Antoine Deshays à Anneville.
1767 : Pierre Duquesne, de Jumièges, possède le St-Pierre, construit à Dieppedalle la même année, 12 Tx. Il est commandé par Gabriel Saint-André.
En 1768, Cabut, de Jumièges, possède 1/8e de la galiotte La Comtesse d'Oudetot, construit à Villequier en 1752, 98 Tx. Il fut démoli à Rouen en 1769.

1768 Pierre Loisnel, natif d'Yville, le 6 mars 1751 17 ans, fils de François, tailleur et dame Delacroix, ne sait pas lire.
1773, Pierre Liesse, natif de Berville, le 11 janvier 1753, fils de Nicolas, matelot, et Madelaine Poulain. Nivigua sur la Marie Rose au petit cabotage et renonça à la navigation, ayant les dents mauvaises et étant malade.à la mer.
1775 Pierre Jean Baptiste Lépagnol, né à Anneville le 27 juin 1755, fils de Jean, journalier et feue Marie Legrand.
En 1775, Jean Baptiste Louis Poulain de Duclair possédait le St-Dominique, construit en 1768 à Dieppedalle, 20 Tx. Marin Duquesne était quant à lui propriétaire de la gribane Le Marin, 52 Tx, lancée à Honfleur en 1772.

En 1780, Jean-Baptiste Metterie, 51 ans, était le maître due la galiotte La Victoire, construite à Rouen en 1770 et revenant de Touques. Là bas, Valentin Lecompte, novice de 15 ans, tomba dans la rivière et s'y noya. On comptait d'autres Jumiégois : Valentin Poulain, 14 ans, Pierre Allaume, 27 ans, Jean Michel Désiré Aubé, de Duclair, François Levreux, de Barneville, matelot...
Jacques Chambellan, de Jumièges, 59 ans, commandera la Ville de Caudebec, 20 tx.

Sous l'Empire
En 1801 nait Jacques Louis Alleaume au Mesnil, fils de Jacques Louis Alleaume. Marin, il mourra à Lillebonne.

En 1805 est lancée à Dieppedalle la Jeune Adélaïde, 20 Tx, pour Jean Alleaume, du Mesnil. En 1820, le navire est entre les mains de Guillaume Pigeon, de Guerbaville. Le navire est dépecé au chantier Rivette en1822.

En 1809 est lancé à Dieppedalle le Connihout, 5 tx, non ponté, pour Jean Baptiste Lefrançois, du Mesnil. Il effectue des voyages de Rouen à Caudebec et quelques-uns à la mer. Il sera dépecé à Duclair en 1821.

En 1814 est lancé à Dieppedalle la Louise Rosalie, non ponté, 26 tonneaux, pour Philibert Valentin Duquesne, de Jumièges, qui le revend en 1826 à Delabarre, de Barneville.

Sous la Restauration


En 1817 est lancé au Val-de-la-Haye un 25 tonneaux pour Pernelle, d'Anneville, qui le revendra à Ferret après 1820.
Né le 2 mars 1817, François Folliot, fils de Jean Baptiste et de Marie Anne Rose Gruley sera pensionné des marins du Havre avec la qualité de matelot. Ref.
F & N 2080.
En 1818 est lancée à Guerbaville la Bonne Société pour le compte d'Edouard Lelargue, d'Heurteauville. Galiote de 60 tonneaux, un pont. En 1820, le capitaine Marais la mène à St-Pétersbourg. En 21, c'est le capitaine Chéron. Levasseur fera ensuite du petit cabotage. En septembre 1827, elle rallie la Martinique.
En 1818 est lancé au Val-de-la-Haye le Cléophase, 25 tonnneaux, non ponté pour J. Tabouret, du Mesnil. Revendu en 1824 à Pierre Nicolas Loison, du Mesnil.
La gribane Flore Victoire fut gréée en sloop et pontée à la Mailleraye en novembre 1818 pour le compte de Michel Leguillon, de Duclair. Du port de 56 tonneaux, elle eut pour capitaine Leclerc. Navigue entre Rouen et Le Havre.  Il la revendit en 1821.
En août 1818, Michel Deconihout, de Jumièges, achète à Laurent Duquesne, du Landin, la gribane Eugénie lancée à Dieppedalle en l'an 7 du port de 51 TXx. Radoubée en 1819, elle voyage entre Rouen et Caudebec en 1817, à la mer en 18, en 19 c'est Maître Deconihout qui rallie Caudebec. Elle fut dépecée en 1819 par le sieur Charles Bataille, patron de chantier à La Mailleraye à la Cheminée-Tournante sise entre Duclair et Yville.

En 1819 est lancée à Guerbaville la Caroline Désirée, 38 tx pour Virvaud, préposé des Douarnes à Yainville et Hue, le maire de Jumièges. Ils la revendent en 1825 à Constant Patrice Costé, marin de Yainville et Louis Deshayes, marin de Guerbarville qui s'en désaisissent deux ans plus tard.
En 1819 est lancée au Val-de-la-Haye la Rosalie Louis, 34 tonneaux, pour Louis Pierre Ducatel, de Jumièges, qui la revend en 1829.
En 1819 est lancé le Prudent amour au Val-dela-Haye, 28 tonneaux, pour Thomas Leroy, marin de Duclair. En 24, vendu au passager de La Mailleraye, Désir Vautier, en 25 à Jean François Victor Lécuyer, de Duclair, en 29 au matelot Hardel, de Guerbaville...
1819 : lancement à La Mailleraye du Flore Constant, 32 Tx, pour Pierre Louis Alleaume, du Mesnil qui s'en sépare en mai 23.
1819 : lancement du Pierre et La Rose au Val-de-la-Haye, 33 tonneaux, pour Pierre Nicolas Richer, d'Anneville.
1819, lancement de l'Aimable Françoise, à La Mailleraye, 37 tonneaux, pour Guissuaume Quesne, marin à Yainville qui le revend en novembre 1827 à Louis Alexis Persil, du Mesnil. Le navire rallie souvent Aizier.
En 1819 fut construit à Guerbaville le Caroline Dérisée, 38 Tx, pour le compte de Jacques Féret et Cie, Yainville. Il fut dépecé à Yainville suivant avis de la Douane le 20 mars 1846.
En mars 1819, Jean Valentin Sever Poulain, marin de Jumièges, achète à Pierre Ducatel, de Jumièges, le Phénix, 25 Tx, lancé à Dieppedalle en l'an 11 . Il revend un an plus tard à un briquetier de Barneville. Le navire fut dépecé à Jumièges en 1823 après avoir navigué à la mer.

En 1820, Pierre Prosper Renaut se rend propriétaire de la goëlette La Rosine, 43 tonneaux, lancée à Nantes en 1807. En 1822 est inscrite au Havre sous le nom de La Philippine et rayée le 18 janvier 23.
Né le 6 juin 1820 à Jumièges, Jean Jacques Brigaux, fils de Jean Marin et Agathe Yves sera pensionné des marins du Havre, matelot, F & N 1088.
En 1821 est lancé au Val-de-la-Haye les Deux Frères, 7 TX pour Pierre et Baptiste François, du Mesnil qui le revendent à Honoré Duquesne, de Jumièges, en décembre 1828. Navigue essentiellement entre Rouen et Caudebec. Reste à la perche en janvier 29.
En 1821 est lancé à La Mailleraye L'Aimable Félicité, gribane pontée de 49 TX pour Jacques Touzé, du Mesnil.
Juin 1821, Maître Bellefemme, de Boscherville, achète l'Aimable Euphrosine, lancée à Dieppedalle en 1808, 71 Tx. La revend en 1825 au sieur Meriel qui, avenue du Mont-Riboudet, dépèce le navire.
1821 :lancement de la gribane pontée de 57 Tx La Victorine, à La Mailleraye, pour Michel Poulain, de Mauny. Il la revend en 24.
1821 : A La Mailleraye, lancement du St Louis, 42 Tx, ponté, pour Louis Poulain, de Jumièges.La revend quatre ans plus tard après quelques voyages à Caudebec.

En 1822 est lancée à La Mailleraye la Belle Rose, gribane de 64 tonneaux pour Jean Augustin et Louis Gossey, de Jumièges. Navigue entre Rouen et Le Havre, une année à la mer. Fortin est à la barre en 1825.
En 1822, Jean Baptiste Lefrançois, d'Yville, acquiert la moitié du Pierre Florentin, 34 tonneaux, lancé à Rouen en 1820 pour Pierre Duquesne, du Landin. En 1824, vendu aux sieurs Thuillier, d'Yville et Duquesne, du Gouffre. En 28 Thuillier devient propriétaire unique. Fait essentiellement le parcours Rouen-Caudebec.
En 1822 est lancée à La Mailleraye le sloop de 75 Tx Clémentine pour Louis Pierre Ducatel, de Jumièges.
En 1822, Florimond Colombel, matelot de Jumièges possède le sloop de 50 Tx Eléonore lancé à La Mailleraye en 1808.
En 1822 Simon Bussy, matelot de Jumièges, prend des parts dans l'Aimable Rose, lancée à Dieppedalle en 1804, du port de 25 Tx. Le navire fut dépecé en mai 1823, avenue du Mont-Riboudet.
En 1822, Jacques Augustin Gossey, marin de Jumièges a les 2/3 depuis peu dans la Bonne Emilie, lancée à Dieppedalle en 1806. Il effectue un voyage de Rouen à Caudebec et revend.

En 1823 est lancée à La Mailleraye la Minerve, 47 tonneaux, à Désir Vautier, du Trait, qui la revend très vite après un voyage entre Rouen et Caudebec.
En juillet 1823, les sieurs Vautier et Lécuyer, de Duclair, achètent la Louise Félicité, construite à Dieppedalle en l'an 12,  41 Tx, non pontée, appartenant à Clément Mainière, de Duclair, qui naviguait entre Rouen et Caudebec.

1824 : l'Aimable Rose est construite au Mesnil. Gribane de 33 tx pour Gossé, Caumont.
Mais on note une autre Gribane Aimable Rose lancée ici la même année, du port de 50 Tx, pour Jacques Tabouret, du Mesnil. Après Tabouret se succèdent à la barre Blondel et Grange.
1824 : le capitaine Renault, de Jumièges, achète la Blonde, gribane de 46 tonneaux lancée à La Mailleraye en l'an 13. Il la revend aussitôt.mais la mène au Havre en 1825.
Dominique placide Dossemont, marinier né le 27 mars 1824 à Jumièges décèdera le 19 novembre 185? à Villequier.

En 1825, Prosper Duquesne, passager du Trait, achète la Bonne Union, lancée à Dieppedalle en 1806, du port de 30 Tx, et la revend en janvier 1829 à Pierre Deconihout de Jumièges.
Mallet, de Boscherville, possède le Jeune Emile, bateau de pêche lancé en 1825 au Val-de-la-Haye.
En 1825 est lancée à La Mailleraye la Bonne Intention, 60 Tx, pour Pierre François Renault, maître au cobotage à Jumièges. Effectue plusieurs voyages entre Rouen et Le Havre.
En 1825, Guillaume Pigeon, établi à Jumièges, rachète l'Aimable Pélagie, 33 tonneaux, lancée en 1822 à Guerbaville où il demeurait alors. Il l'avait vendue en 1824 à un débitant de boisson.

Buquet, d'Yville, le Rose, 1826, pêche, Val-de-la-Haye.
Jacques Honoté Duquesne, de Duclair, possède le sloop Saint-Louis lancé à La Mailleraye en 1826
En 1826, maître Groult, du Landin, fit naufrage à Noirmoutiers avec le sloop Bienfaisant.
Fournier, de Jumièges, possède l'Independant, bateau de pêche lancé en 1826 à Jumièges.

1827 : lancement au Val-de-la-Haye de la Jeune Marie, non pontée de 24 Tx pour Jacques Lécuyer, de Duclair.
1827 : lancement à La Mailleraye de la Félicité, non pontée de 12 Tx pour Victor Lécuyer, de Duclair.
Jean Baptiste Isidore Gossé de Jumièges possédait la galiotte Jeune Mathilda, 69 tx, lancé en Hollande en 1828.

En 1828 le marquis d'Etampes, de Mauny, possédait le Jules Jeune Adèle, 30 TX, lancé au Val-de-la-Haye. Possède aussi L'Hirondelle, sloop de 34 tonneaux, lancé à La Bouille. pour faire le service de voiture publique de Rouen à La Bouille. Possède le sloop le Parfait lancé à Dieppedalle, 28 Tx,  pour le même service avec Maître Rassent. la Comtesse de Brissac, sloop de 45 Tx. En septembre, il est en réparatiion sur le chantier Agasse. Le sloop Bien Aimé, 31 Tx, lancé à Dieppedalle, voiture publique commandée par Maïtre Chouard., le Ludovic, sloop de 45 Tx, lancé à Dieppedalle, voiture publique, Maître Dudan.
Le 18 juin 1828, le Jean Pierre, lancé à Dieppedalle en 1797, appartenant à Pierre Jean Malherbe, de Jumièges, coula en Seine.
1828 : lancement à Rouen de la Jeune Célina, 58 Tx,pour Jean Martin Brigaux, du Mesnil.
1828 : Pierre Lefrançois, du Mesnil, possède l'Espérance, 6 Tx, lancé au Val-de-la-Haye.

Jean Pierre Pascal Testu du Mesnil possède l'Arsène, non ponté de 2 tx lancé en 1829 à La Mailleraye
1829 : le Solide, bateau non ponté est lancé à Duclair. Du port de 24 tx, il fut vendu par François Lécuyer, de Duclair, au sieur Degentais, de Honguemare. Revendu le 24 avril 1843 à Hypolite Alexis Delarue, de Jumièges. Dépecé sur avis de la Douane en 1847 sur le chantier du sieur Sénélar.
Auguste Royer, Heurteauville, possède le Dorléans, pêche, lancé en 1829 à La Mailleraye.

Martin Pigache, d'Ambourbille possède le St-Martin, bateau de pêche de 1 t lancé à Dieppedalle en 1830.
Henri goubert, d'Anneville, le Père de famille, pêche, La Mailleraye, 1830.
Thomas Nicolas Grincourt, d'Ambourville, possède le Thomas Nicolas, bateau de pêche lancé en 1830 à La Mailleraye, 1 t.
Pierre Louis Joseph Lefieux, de Yainville, possède le trois-marts Nérée, 126 tonneaux, lancé à Saint-Valery en 1830. Il ira jusqu'à Boulogne avant d'être inscrit à Cherbourg en 1848.

Quesne de Duclair possède le Rosalie, bateau de pêche lancé à La Mailleraye en 1832.

En 1833 fut lancé à Honfleur le sloop Fils unique, 66 tx pour le sieur François Philippe Goua, de Yainville, maître au cabotage qui le revendit en 1842. Goua fut médaillé de Sainte-Hélène. Un temps matelot sur l'Iphigénie et prisonnier des Anglais.

Simon Stanislas Desprès est fil de Jean et de Catherine Dubosq. Il est né le 06.06.1806 à Jumièges. Embarque sur l'Estelle à destination de Almeria entre le 20.09.1834 et le 10.01.1835.Il occupe le poste de matelot et est inscrit au quartier de Honfleur F: 219 N: 498.

Louis Edouard Deshayes est fil de Pierre et de Elisabeth Prudence A Lecomte Il est né le 23.05.1802 à Jumièges. Embarque sur la Ville de Caudebec à destination de cabotage entre le 13.08.1835 et le 20.01.1836. Il occupe le poste de capitaine et est inscrit au quartier de Villequier F: 63 N: 125


1836 : la Mailleraye lance le sloop Jeune Vicot pour le maître au cabotage Victor Loir, de Duclair.

Bénard, d'Yville possède la Providence, bateau non ponté lancé à 1838 à Dieppedalle.
Edouard Edmond Leroux possède le Matinal, bateau de pêche lancé en 1838 à Duclair.
Blondel, de Saint-Pierre-de-Varengeville, possède le Georges, non ponté lancé à Varengeville en 1838, 9 tx. Cabotage en 1851.

Denis, d'Yville, possède le bateau de pêche la Jeune Adèle lancée en 1839 à Dieppedalle.
Michel Alphonse Hulley, le Hazard, pêche, 1839, Jumièges. Le même navire appartiendra à Binard, de Jumièges.

Valois, de Mauny, possède le Pierre, bateau de pêche de 1 t lancé au Val-de-la-Haye en 1840.
Deconihout, de Jumièges l'Augustin, pêche, 1840, La Mailleraye.
Testu, du Mesnil, la Clémence, pêche,  1840, Duclair,
Pierre Deconihout, Jumièges, le Jean-Bart, pêche, La Mailleraye, 1840.
Tuvache, de Saint-Paul, à Duclair, possède le bateau de pêche le Joyeux, lancée à La Mailleraye en 1840.
Pierre Antoine Leroux, de Duclair, possède le Pierre Antoine, bateau de pêche lancé à La Mailleraye en 1840.

Pierre Lefrançois du Mesnil possède le sloop Nil, lancé en 1842 au Val-de-la-Haye, 46 tx.
Théodule Boutigny, Heurteauville, le Saint-Joseph, pêche, 1842, La Mailleraye.
Pierre Joseph Hulley est fil de Michel François et de Marie Anne Élisabeth Grabard. Il est né le 25.04.1814 à Jumièges. Embarque sur la Justine à destination de Rouen entre le 24.01.1842 et le 20.01.1843. Matelot inscrit au quartier de Rouen F: 928 N: 178
Denis Thomas Savin est fil de Pierre Thomas et de Catherine Geneviève Boutard. Il est né le 27.02.1806 à Jumièges. Embarque sur le Tout Vents à destination de Rouen entre le 06.01.1842 et le 21.02.1843. Il occupe le poste de matelot et est inscrit au quartier de Rouen F: 864 N: 50
Pierre Martin Lefez est fil de Martin et de Marie Anne Boquet. Il est né le 07.02.1812 à Jumièges. Embarque sur le Tout Vents à destination de Rouen entre le 06.01.1842 et le 21.02.1843. Il occupe le poste de matelot et est inscrit au quartier de Rouen F: 870 N: 62

Poullain, de Boscherville, le Canonnier, bateau de pêche de 1843 lancé à Dieppedalle.

Jacques François Bérenger de Saint-Paul possède le Passe Partout, bateau de pêche lancée à La Mailleraye en 1844.
Louis Alexis Persil, de Jumièges, possède l'Irma, bateau de pêche lancé à Dieppedalle en 1844.
Jean-François Boucachard, d'Heurteauville, le Saint-Jules, pêche, 1844, Dieppedalle.

Michel Alphonse Hulley de Duclair possède l'Augustine, non ponté lancé en 1845 à Dieppedalle, 19tx.
Quibel, de Boscherville, possède le St-Georges, bâteau de pêche lancé à Dieppedalle en 1845, 1 t.
Froment, de Boscherville, le Stanislas, pêche, 1845, Dieppedalle.
Jean-Jacques Lécoyer, de Yainville, possède l'Alfred, non ponté de 3 tx lancé en 1845 à La Mailleraye. Le syndic de Duclair ordonna sa démolition fin 1852.
Benard, d'Yville, possède l'Anastasie, non ponté de 43 tx lancé en 1845 à La Mailleraye.

Narcisse Lemaréchal, de Yainville possédait le bateau de pêche le Voltigeur construit à Duclair en 1846.

Lefebvre, de Duclair est copropriétaire du sloop Amélie, lancé à La Mailleraye en 1847, 60 tx.
Michel Deconihout, Jumièges, le St-Pierre, pêche, 1847, La Mailleraye.
Barabé, du Trait, le Pierre, pêche, 1847, Duclair.
Deconihout, du Mesnil, possède le Louis Eufénie, construit en 1847 à Dieppedalle, 39 tx.

Jean Lanata, de Jumièges, possède les Deux Eugénie, 1 tonneau, lancé en 1848 à Duclair.

Sous la Seconde République


Meresquier, de Duclair, possède le Joséphine, goélette de 97 tx lancée à Rouen en 1849.
Malherme, Heurteauville, la Jeune Alphonse, pêche, 1849, La Mailleraye. Malherme possédera par la suite le Rothomagus lancé à Duclair en 1851.
Jean-Jacques Boucachard, de Jumièges, possède le bateau de pêche l'Eole lancé en 1849 à Guerbaville.

Pierre Desmarais, Boscherville, la Grace de Dieu, pêche, 1850, Dieppedalle.
Louis Benoit Dossemont possède le Rosine Clotilde, lancé en 1850 à La Mailleraye, 47 tx. C'est le grand-père de l'écrivain Gabriel-Ursin Langé.
Sabatier, de Jumièges, possède l'Auguste Henriette, lancé à Heurteauville en 1850, 17 tonneaux. Il possède aussi la Méduse, 23 tix, lancée à St-Dizier en 1847, armé au bornage au Havre en 1852 (n° 517)

Louis Hyacinthe Hulbert (?), l'Ulysse, pêche, 1852, La Mailleraye.
Thirel, d'Heurteauville, le Joséphine, pêche, 1852, Rouen.
Fournier de Jumièges, l'Olympe, pêche, Duclair, non daté, armé en 1852.

Second  Empire


Testu fils, Jumièges, la Pascaline, pêche, 1853, Duclair. Nous sommes maintenant sous le Second Empire...

SOURCES

Francis Paillette qui a eu l'idée de ce répertoire

Site Désarmements havrais

Laurent Colasse
Journal de Rouen

La Seine, mémoire d'un fleuve.
Archives du quartier maritime de Rouen.

Aidez nous à compléter cet annuaire