Mauny est la commune la moins peuplée du canton. Quelque 130 Maunyais et Maunyaises répartis sur un miller d'hectares. Hameaux principaux : La Ronce, le Vauchel, le Village. Son nom vient de Malus nidum, le mauvais nid. Nous, on le trouve plutôt joli...

Les maires, les curés, les événements majeurs, des anecdotes, des photos, complétez avec nous la chronique du village.

Préhistoire : une sépulture collective du néolythique atteste de l'occupation du site à cette époque.
Epoque romaine. Maison au lieu dit le Calelier, suivant M. Gaillard.
Ép. franque. Cercueils de pierre et squelettes sans cercueil, trouvés dans les défrichements d'une colline au Val-des-Leux, en 1851. On croit que ces corps étaient accompagnés d'objets d'art et on assure dans le pays que le fermier s'est enrichi rapidement.
Ep. incertaine. Puits dans la forêt de Mauny reconnus par M. Gaillard.

1066 le seigneur de Mauny est aux côtés du Bâtard à Hastings.
1180 la forêt de Beaulieu est exploitée par les agents du Duc de Normandie.
1225 l'église reçoit le tiers des dîmes de la forêt.
1271 le 23 juillet, Mauny est érigée en paroisse par l'archevêque Eude Rigaud.
1273 Guillaume Crespin, seigneur d'Etrépagny et de Mauny vend pour 4.000 livres la portion de forêt appartenant à ses enfants.
1434 Il ne subsiste que six familles après les ravages des Anglais. Les carrières de Mauny servent à la construction de nombreuses églises. Au moyen-âge, le commerce des tuiles a été ici prédominant.
1464 Louis XI visite à Mauny Pierre de Brézé, grand sénéchal de Normandie.
La terre de Mauny est alors érigée en baronnie malgré l'opposition du comte de Tancarville. Elle comprend les fiefs de Mauny proprement dit mais aussi de Thouberville, le Vivier, Planes-la-Houssay.
1550 Diane de Poitiers séjourne à Mauny à l'occasion de l'entrée d'Henri II à Rouen. Le roi et la reine auraient séjournés au château. Le cardinal de Lorraine aussi.
1552 Françoise de Brézé, fille de Diane de Poitiers, demeure six jours à Mauny. Madame et son train dépensent 265 livres, un sou et cinq deniers.
1647 L'église est reconstruite.
1668 Lucas Boulays fonde la chapelle du  château du Val-des-Leux, fief de la baronnie de Mauny.
1685 Entre la Croix de Mauny et l'église, la ferme de la Cohue abrite la Juridiction de Mauny.
1700 Construction de la chapelle de Saint-Nicolas, à Beaulieu, au bord de la Seine, aujourd'hui sécularisée.
1766 Le marquis d'Etampes réceptionne le nouveau château de Mauny. Le précédent datait du XVIe.
1788 17 octobre. Jean-Baptiste-François Hauguet est pourvu de la cure de Mauy sur la résignation de Joseph Dieul du consentement du marquis d'Etampes, patron et seigneur dudit lieu.
1812 Décret Impérial signé de Napoléon à Moscou, le 21 septembre 1812 et qui autorise l'érection en chapelle de l'église de la commune de Mauny, réunie, quant au spirituel, à la succursale d'Yville, département de la Seine-Inférieure, diocèse de Rouen.
1814 Monarchiste, le marquis d'Estampes est nommé  maire de Mauny. Il le restera jusqu'à sa mort en 1833.
1851 Le fermier de M. Decamps, au Val-des-Leux, met au jour en défrichant un coteau du bord de seine vingt cercueuils. en pierre. La légende veut qu'il ait trouvé des objets précieux car dès lors son train de vie s'enrichit.
1852 Restauration de l'église Saint-Jean-Baptiste.
1869 Le duc de Doudeauville devient le possesseur de la terre de Mauny, deux siècles propriété des marquis d'Etampes.
1882 Henri Morin élu maire
1890 Georges Poullain maire
1893
La femme Lormier, née Chauvin, journalière, est condamnée à 8 jours de prison pour vol au détriment des dames Lefebvre et Saussa chez qui elle travaillait.
1902
Pas un seul habitant ne reçoit ou n'achète le journal. Il n'en vient qu'un exemplaire au café. (Le Travailleur normand)
1919 Maurice Dupuis maire
1927 Fernand Foutrel maire
1929 Le conseil, qui siège dans un commun du château, décide de la construction d'une mairie. Elle est inaugurée le 29 juin 1930 et mesure... quatre mètres sur quatre ! L'armoire de l'ancien local municipal ne rentre pas. On la vend.
1935 Eugène Roussel maire
1940 Les Allemands occupent le château. Il y aura une base de V1 à Mauny.
1944 Bombardement et incendie du château. Les habitants se réfugient dans les grottes Herselin. Le 28 août, six soldats de la 5e Black Watch de la 51e Highland division sont tombent lors de la libération du village et son château où les troupes allemandes retenaient les habitants en otages dans les sous-sols. Parmi ces militaires Georges Hildred, mort dans le parc à l’âge de 20 ans.
1945 M. Roussel réélu. On rend hommage aux cinq prisonniers de guerre de la commune.
1948 Une pétition de 500 signatures demande la réfection de la route de la côte de la Ronce.
1956 Philippe Brinquant maire
1965 Robert Dehaut maire
1968  M. Lanos résuscite les fêtes patronales qui, depuis 20 ans, se résumaient à un vin d'honneur et un dépôt de gerbe.
1973 Inauguration de la nouvelle mairie dessinée par Arnoult. Elle accueillera la bibliothèque, le repas des anciens et le Noël des enfants.
1976 Claude Sanson maire
1979 Nelly Beauvais, première femme maire de Mauny.
2001 Charly Noël maire
2008
M. Noël est réélu en compagnie de Daniel Balay, Danièle Blain, Michel Blanchais, Michel Chéron, Gilles Delamare, Chrisis Dorange, Annick Laurent, Olivier Pavloff, Stéphane Robert et  Michel Vaudour. Sur 111 inscrits, il y eut 90 votants.
2014 Soixante-dix ans après la libération du village, le vétéran écossais Tom Renouf est accueilli par Michel Chéron ainsi que des membres des familles des soldats disparus. Une stèle a été érigée à leur mémoire.